Cursus scolaire

Dans le canton de Vaud, l’école obligatoire se déroule sur onze années d’études réparties en deux degrés : le degré primaire et le degré secondaire I. Le degré primaire dure huit ans répartis en deux cycles de 4 ans, nommés premier cycle primaire (cycle 1) et deuxième cycle primaire (cycle 2). Le degré secondaire I (cycle 3), d’une durée de 3 ans, aboutit à un certificat d’études marquant la fin de la scolarité obligatoire. Conformément à la loi sur l’enseignement obligatoire (LEO), les enfants font leur entrée à l’école obligatoire à l’âge de 4 ans révolus au 31 juillet. Les deux premières années du premier cycle constituent l’école enfantine.

Premier cycle primaire (Cycle 1)

Ce premier cycle relève du degré primaire. D’une durée de 4 ans, il est séparé en deux demi-cycles : années 1 et 2 (appelées aussi école enfantine), suivies des années 3 et 4.  Ce cycle accueille les enfants en principe âgés de 4 à 8 ans.

Deuxième cycle primaire (Cycle 2)

Ce deuxième cycle relève également du degré primaire. D’une durée de 4 ans, il accueille les élèves en principe âgés de 8 à 12 ans et se compose des années 5 à 8. A la fin de la 8e année, selon leurs résultats scolaires, les élèves sont orientés au degré secondaire dans deux voies et des niveaux.

Degré secondaire I (Cycle 3)

Le degré secondaire I se compose de la 9e, de la 10e et de la 11e années et aboutit à un certificat  de fin d’études secondaires. Les élèves de 9e à la 11e années suivent un enseignement en voie générale (VG) ou en voie prégymnasiale (VP). Au terme de la scolarité, divers raccordements sont possibles.

Plus d’informations et comparatif du système vaudois avec celui de 36 pays

Epreuves cantonales de référence

Les épreuves cantonales de référence (ECR) ont pour but de contribuer à la qualité du système scolaire, d’harmoniser les exigences de l’enseignement dans le canton en vue d’assurer une égalité de traitement entre les élèves et de mettre à la disposition des enseignants des repères extérieurs à la classe permettant de situer la progression des élèves. Selon les années de la scolarité, les résultats des élèves à ces épreuves sont pris en compte dans les décisions de promotion et d’orientation. En complément de l’évaluation pratiquée au sein de la classe, les ECR permettent de situer les résultats obtenus par les élèves ou les établissements scolaires par rapport à la moyenne du canton. Ces épreuves sont standardisées, tout comme les conditions de passation, les modalités de correction et le barème.

Selon les années de la scolarité, les ECR portent sur une à trois disciplines, et les modalités de prise en compte des résultats de l’élève diffèrent :

  • En 4e année, les ECR portent sur le français et sont prises en compte à titre indicatif complémentaire
  • En 6e année, les ECR portent sur le français et les mathématiques et ont la valeur d’un travail significatif
  • En 8e année, les ECR portent sur le français, les mathématiques et l’allemand et sont prises en compte à hauteur de 30% des moyennes annuelles dans les décisions de promotion et d’orientation
  • en 10e année, les ECR portent sur le français et les mathématiques et ont la valeur d’un travail significatif. En français comme en mathématiques, les ECR sont composées d’une partie spécifique à chaque voie et niveau et d’une partie commune à l’ensemble des élèves de 10S.

Plus d’informations

Scroll Up